Ecole

Vous êtes ici

Trophée de la chanson 6ème édition

Qui sera la voix 2019 ?

Infos utiles :

Ouvert à tous!

samedi 25 mai, gymnase du Lycée 
14h début des éliminatoires, 20H30 Grande finale
Tarif unique 5 euros pour 1 ou 2 spectacles

 



FESTIVAL DES ARTS MAI

Du 25 mai au 8 juin 2019 à Saint Aubin La Salle

Théâtre, cinéma, musique, expos.. on va tout faire exploser ! retrouvez pour la première année un concentré des projets artistiques des élèves des lycées général, technologique et professionnel pendant 15 jours de festival !

 



Fête à DD

La fête à DD, c'est la fête du Développement Durable et c'est le moment de montrer à toutes et à tous les actions menées dans le cadre du label E3D par nos délégués éco référents.

du 26 au 30 novembre 2018



Portes Ouvertes de l'Ensemble St Aubin La Salle

Lycées - Enseignement supérieur - CFA

Samedi 9 mars 2019 de 9h à 13h



Fête de la Science 2018, c'est parti....

La fête de la Science débute le mardi 2 octobre et se terminera le 12 octobre.
fidèle à son engagement, Saint Aubin La Salle propose durant toute la durée de cet évènement des ateliers, des défis et des conférences sur des thèmes divers et variés tels que "les matériaux du futur" "les champs magnétiques et leurs applications" et bien d'autres.....

 



Semaine du développement durable

RETOUR

La semaine du développemet durable c'est en ce moment, du 3 au 6 avril, à  Saint Aubin La Salle.

tout au long de la semaine l'équipe "éco-référent" proposera des animations : présentations des actions E3D, visite des lieux, projections de films, etc.....



vendredi :Le Guery sous la neige pour les montagnards angevins

Vendredi  16 mars

 

Dernière nuit aux Pinsons La Marjolaine. Le petit déjeuner est l’occasion de remercier nos hôtes. L’accueil a été de qualité, les lieux très agréables et la nourriture excellente.

Les dernières cartes partent ce matin mais nous irons probablement plus vite que le facteur.

Chaque montagnard a pour mission de refaire sa valise, mettre ses draps au sale ainsi que la taie d’oreiller ( et là, leçon de vocabulaire … « non, pas l’oreiller mais seulement la taie »). Nous chargeons les valises et le directeur du centre nous adresse un dernier salut.

Ce matin, nous devons retrouver nos guides au lac de Guery. Nous sommes sous la neige et nous partons sous une sorte de « pluie-flocon » en 2 groupes. C’est un lieu bien connu des pêcheurs , particulièrement pour ceux attirés par une pêche « blanche », c’est-à-dire en faisant un trou dans la glace à la manière des inuits. Le lac est encore un peu gelé mais pas question de s’aventurer dessus.

Nous croisons quelques pêcheurs, nous observons des traces de lièvre et de renard dans la neige, nous découvrons une cascade, tout cela en nous déplaçant à travers le manteau neigeux.

Pour le déjeuner, nous regagnons la salle dans le bâtiment en bois qui sert de point de départ au ski de fond. Nous apprécions le lieu chaud.

Dès 13 h, nous repartons, direction le Maine et Loire.

Arrivée prévue VERS 18H45

C’était une très belle semaine : nous avons pu faire l’ensemble du programme prévu dans des conditions ensoleillées assez, en particulier le mercredi et le jeudi. Les enfants ont été attentifs aux explications des guides lors des visites. La vie en collectivité apporte son lot de contraintes mais il en restera surement de nombreux excellents souvenirs pour chaque montagnard.



Miss météo chance de Murol au Sancy

Jeudi 15 mars : C’était un peu notre grande incertitude de la journée : quel temps nous attendait sur nos chemins auvergnats ?

En tout cas, après le petit déjeuner ( avec petits pains au chocolat) nous décidons d’envoyer un groupe pour acheter quelques souvenirs, puisque le départ pour Murol est fixé à 10h. Le reste du groupe chante un peu et découvre notamment un grand classique : « l’Auvergnat » de Brassens.

Nous prenons ensuite la route et rapidement, en rejoignant le col de la Croix Morand, nous constatons que la neige est bien tombée cette nuit. Manteau de neige, brouillard, et de temps en temps une percée de ciel bleu qui renforce la beauté du paysage. Trois quarts d’heure suffisent pour rejoindre le château perché sur son éperon rocheux. Nous sommes accueillis par un guide costumé et nous partons à la découverte des lieux. Notre guide ne manque pas d’apporter moultes  précisions aux montagnards, en particulier sur la défense du château, ainsi que sur l’origine médiévale de certains mots actuels. Nous terminons en passant de la cave au chemin de gué qui nous donne une vue à 360 ° sur les alentours. … et le soleil qui vient petit à petit.

Nous rejoignons une salle municipale pour pique-niquer bien au sec et au chaud. Entre-temps, nous avons au téléphone nos deux guides qui sont sceptiques sur une montée en téléphérique au Sancy. Rendez-vous est pris au pied de la montagne où nous aviserons.

Il faut dire que c’est une première pour beaucoup d’enfants et que monter en téléphérique est en soi une expérience. Après discussion avec les guides et devant la volonté de Catherine et  Françoise de vivre cette ascension, nous décidons de prendre ce nouveau mode de déplacement. Et le soleil approuve ! billets en main, tout le groupe s’installe dans la cabine. Et hop , en quelques minutes nous voilà perchés en plein ciel, longeant les pentes et les parois du Sancy enneigées et surplombant les skieurs qui dévalent les pentes.

Là-haut, pas de sommet visible mais direction Est et Nord, les crêtes et les plateaux se découvrent : nous sommes chanceux de l’avis de nos guides ! tant mieux ! Quelques commentaires sur les animaux de montagne : marmottes… il est déjà temps de reprendre la descente. Les enfants apprécient mais aucun ne semble impressionné au point d’avoir peur.

De retour au pied de la station, Patrick a installé une lunette d’observation et il nous montre des  chamois. Nous nous donnons rendez-vous pour demain au Lac de Guery

Arrivée au centre vers 17h30 , où nous goûtons. Ensuite chacun a diverses occupations : soit les souvenirs, soit le rangement de la valise , soit la douche. C’est le tiercé de cette dernière soirée.

Le repas reste un moment toujours marqué par les produits locaux : cola auvergnat , burger auvergnat avec ses frites, et une glace que les enfants ne manqueront pas de vous raconter !

 



Mercredi 14 mars Des dômes aux cratères : voyage dans le temps

 

La veillée contes d’hier soir a été très appréciée des enfants et le conteur a su captiver les enfants. Après une bonne nuit, réveil un quart d’heure plus tôt ( 7h30) car nous avons un temps de transport pour rejoindre le Puy de Dôme.

Le soleil est présent dès notre départ et le ciel est dégagé : c’est une chance pour monter sur les sommets et découvrir le paysage à perte de vue.

Au pied du Puy de Dôme, le car se stationne. Nos deux guides nous rejoignent : Patrick et Jean- Michel. Ils nous emmènent prendre le train à crémaillère, seul accès autorisé avec la marche à pied. Nous côtoyons de nombreux parapentistes car les conditions sont idéales. Le train monte tranquillement en tournant le long de l’ancienne route. Au fur et à mesure que nous nous élevons , le paysage dévoile les sommets enneigés du Sancy mais aussi du Cantal.

Arrivés au sommet, les CM1 vont avec Patrick et les CM2 suivent Jean-Michel. Chacun apporte ses explications sur le volcanisme et sur l’occupation des lieux à l’époque gallo-romaine. Nos guides apportent des clés pour la lecture de ce  paysage marqué par les éruptions volcaniques diverses. Nous découvrons également Clermont Ferrand et la plaine de la Limagne. Les enfants apprécient toutes ces découvertes. Les adultes en apprennent autant que les petits montagnards. Une prochaine éruption est tout à fait possible dans …. les 10 000 ans qui viennent.

12h30 : nous reprenons le train à crémaillère.

Un élève  m’explique qu’il croyait que le train à crémaillère fonctionnait avec du lait… hé oui, associations d’idées crémaillère-crème- lait…

De retour auprès du car, nous pique-niquons : chacun apprécie . Pan bagnat chips, morceau de fromage, pain, banane.

Ensuite nous reprenons le car pour nous déplacer au pied du Puy Vichatel. Nous formons de nouveau les groupes et progressons toujours sous un soleil très agréable, au milieu des champs et des bois. Petit à petit nous arrivons au sommet du cratère du puy. Nous entamons ensuite la descente au fond du cratère où nous resterons un petit moment . Chacun veut ramasser une pierre, mais elles ne sont pas vraiment belles.

Retour au car pour terminer cette sortie, avec un goûter préparé par le chalet.

Les efforts devraient promettre une rencontre assez précoce avec  les bras de morphée.

Demain, un changement d’organisation est prévu : la visite de Murol aura lieu jeudi matin et s’inversera avec la découverte du Lac de Guéry. Nos guides nous rejoindront demain après-midi,  pour la montée au Sancy ( en fonction des conditions météo. )



Pages




S'abonner à RSS - Ecole