" Cordée BAC-PRO/BTS "

Vous êtes ici

L’ACCOMPAGNEMENT DES BAC PRO EN BTS : UNE PREOCUPATION HISTORIQUE

            Depuis quelques années maintenant, le lycée Saint Aubin La Salle accueille,  au sein de ses sections de BTS, des élèves issus de baccalauréats professionnels, conformément aux valeurs lassaliennes de réussite de tous les élèves, quelque soit leur passé ou leur origine sociale.

         Aujourd’hui, avec la volonté des pouvoirs publics de favoriser l’intégration des baccalauréats professionnels en BTS, la problématique de leur accompagnement et de la prévention du « décrochage » se pose avec de plus en plus d’acuité.

En effet, les équipes pédagogiques se trouvent confrontées à un public qui nécessite d’adapter en permanence les méthodes d’enseignement face à un public d’origine divers. Une des réponses est ce que l’on appelle la pédagogie « différenciée » : mettre en place une progression adaptée au profil de l’étudiant pour que celui-ci garde l’idée que l’objectif à atteindre lui est accessible.

Mais cela demande beaucoup d’énergie et de remise en question pour le professeur ; c’est la raison pour laquelle l’établissement, en tant que communauté éducative, doit venir en soutien.

LA RESUSSITE DES BAC PRO EN BTS EST LE FRUIT D’UNE ŒUVRE COLLECTIVE

L’éducation, selon la conception lassallienne, constitue une communauté d’actions œuvrant dans le même sens. Le professeur, dans son œuvre, doit se sentir soutenu par la communauté éducative. Conformément à cette finalité, l’établissement peut agir de manière à faciliter le travail des équipes pédagogiques et leur donner les moyens de réussir.

            Dans cet esprit, cette année, l’établissement Saint Aubin La Salle a entrepris de construire une meilleure cohérence à l’ensemble des initiatives prises par les équipes pédagogiques pour prévenir le décrochage des baccalauréats professionnels en BTS.   

Après une phase pendant laquelle les constats ont été largement évoqués (départ en formation de 4 professeurs en 2014/2015, journée pédagogique sur le sujet), une enquête a donc été menée. L’objectif de celle-ci était double : d’une part, revisiter les actions déjà menées pour les prioriser et en donner une cohérence d’ensemble ; d’autre part, améliorer la collaboration entre professeurs du lycée professionnel (fins connaisseurs du profil des élèves de bac pro) et ceux du BTS (conscients des exigences liées au BTS).

UNE COMMISSION « CORDEE BAC-PRO/BTS » POUR AGREGER LES ENERGIES

            L’idée de créer une commission ad-hoc, appelée « Cordée BAC-PRO/BTS », est alors devenue pertinente. Cette dernière, dans une vision pragmatique des choses (elle est composée de professeurs et acteurs sur le terrain, en lycée professionnel et en BTS), est destinée à œuvrer pour mettre en place des actions concrètes, dans un esprit global et cohérent.

            Sous ce label « Cordée », l’établissement pourra aussi bien communiquer, allouer des moyens, ou mettre en exergue, sur le plan des valeurs, les finalités lassaliennes.

UN DISPOSITIF SECURISANT POUR LES EQUIPES PEDAGOGIQUES ET POUR LES ELEVES

 

            Cette « cordée », qui demande à être pérennisée et revisitée d’année en année, est aussi un dispositif : dès la classe de première professionnelle, un élève de baccalauréat professionnel souhaitant continuer ses études en BTS, peut y entrer. Le suivi du projet de l’élève sera d’autant plus simple qu’un livret, en ligne, lui sera attribué. 

LA CORDEE : UNE BOITE A OUTILS AVEC DES CONTENUS TRES VARIES

            Fort de cette cohérence, la commission « Cordée BAC-PRO/BTS » vient de se réunir pour définir les premières actions à mener. Certaines étaient déjà en place depuis quelques années :

-          Le « Bac pro + » (4) : programme visant à apporter un soutien en maths et en expression écrite aux élèves de bac pro.

-          Le Tremplin BTS (6) : les heures d’accompagnement personnalisées sont utilisées pour accompagner les élèves de bac pro dans les matières générales, où il y a souvent des lacunes. Si les équipes le souhaitent, elles peuvent aller plus loin en créant deux parcours distincts dès le premier semestre de la première année : un premier qui tente de combler les lacunes des BAC PRO dans les matières générales et un autre, avec plus de pratique, pour les étudiants issus de BAC plus généraux. Bien entendu, un test de positionnement est nécessaire avant l’engagement des étudiants dans les parcours.

D’autres actions sont en construction cette année :

-          Le livret « Cordée » (3) : ce livret est destiné à permettre le suivi de l’évolution du projet de l’élève au cours de sa « Cordée ». Il doit être simple, rapide à compléter et facilement lisible pour que les élèves, comme les enseignants, aient un juste retour des progrès réalisés.

-          Le positionnement (1) : Test permettant de situer le degré de maturité de l’élève dans son choix de poursuite d’études, ainsi que son aptitude.

-          Les clubs de « passions » (2) : Destinés à rendre plus autonome les élèves et mettre en valeur leur talents. Au sein de ces clubs (16 heures années environ), autour d’un thème commun (robotique, réseau, mathématiques, innovation et création d’entreprises, etc.), les élèves sont invités à atteindre un objectif : participer à un concours, obtenir un prix, participer à une manifestation, etc. Ces clubs, en outre, sont composés à la fois d’élèves de BAC PRO et de BTS.

-          TP communs profs de BTS/profs de LP (5) : Ces TP sont destinés poursuivent deux objectifs : démystifier le BTS et montrer, progressivement, aux élèves de BAC PRO, la réalité des exigences du BTS.

UNE LEGITIMITE A CONSTRUIRE

Cet objet « cordée BAC-PRO/BTS » n’est autre qu’une « caisse à outils » au service des valeurs lassalliennes de réussite de tous les élèves. Dans cette caisse à outils on peut y mettre ce que l’on souhaite : toutes les innovations sont les bienvenues.

Comme pour bâtir un édifice, cette « caisse à outils » n’est rien sans la main de l’éducateur, au cœur du dispositif.

La pérennité et la légitimité de la commission chargée de mettre en musique cette « cordée » prendra par conséquent sa source dans l’expérience acquise au cours des années, forte des actions réussies et de celles qui n’auront pas eu l’impact escompté, en s’appuyant sur une collaboration étroite « équipes du LP/équipe des BTS ».

 Hédi MEGHOUACHE

Chargé de mission enseignement supérieur