Miss météo chance de Murol au Sancy

Vous êtes ici

Jeudi 15 mars : C’était un peu notre grande incertitude de la journée : quel temps nous attendait sur nos chemins auvergnats ?

En tout cas, après le petit déjeuner ( avec petits pains au chocolat) nous décidons d’envoyer un groupe pour acheter quelques souvenirs, puisque le départ pour Murol est fixé à 10h. Le reste du groupe chante un peu et découvre notamment un grand classique : « l’Auvergnat » de Brassens.

Nous prenons ensuite la route et rapidement, en rejoignant le col de la Croix Morand, nous constatons que la neige est bien tombée cette nuit. Manteau de neige, brouillard, et de temps en temps une percée de ciel bleu qui renforce la beauté du paysage. Trois quarts d’heure suffisent pour rejoindre le château perché sur son éperon rocheux. Nous sommes accueillis par un guide costumé et nous partons à la découverte des lieux. Notre guide ne manque pas d’apporter moultes  précisions aux montagnards, en particulier sur la défense du château, ainsi que sur l’origine médiévale de certains mots actuels. Nous terminons en passant de la cave au chemin de gué qui nous donne une vue à 360 ° sur les alentours. … et le soleil qui vient petit à petit.

Nous rejoignons une salle municipale pour pique-niquer bien au sec et au chaud. Entre-temps, nous avons au téléphone nos deux guides qui sont sceptiques sur une montée en téléphérique au Sancy. Rendez-vous est pris au pied de la montagne où nous aviserons.

Il faut dire que c’est une première pour beaucoup d’enfants et que monter en téléphérique est en soi une expérience. Après discussion avec les guides et devant la volonté de Catherine et  Françoise de vivre cette ascension, nous décidons de prendre ce nouveau mode de déplacement. Et le soleil approuve ! billets en main, tout le groupe s’installe dans la cabine. Et hop , en quelques minutes nous voilà perchés en plein ciel, longeant les pentes et les parois du Sancy enneigées et surplombant les skieurs qui dévalent les pentes.

Là-haut, pas de sommet visible mais direction Est et Nord, les crêtes et les plateaux se découvrent : nous sommes chanceux de l’avis de nos guides ! tant mieux ! Quelques commentaires sur les animaux de montagne : marmottes… il est déjà temps de reprendre la descente. Les enfants apprécient mais aucun ne semble impressionné au point d’avoir peur.

De retour au pied de la station, Patrick a installé une lunette d’observation et il nous montre des  chamois. Nous nous donnons rendez-vous pour demain au Lac de Guery

Arrivée au centre vers 17h30 , où nous goûtons. Ensuite chacun a diverses occupations : soit les souvenirs, soit le rangement de la valise , soit la douche. C’est le tiercé de cette dernière soirée.

Le repas reste un moment toujours marqué par les produits locaux : cola auvergnat , burger auvergnat avec ses frites, et une glace que les enfants ne manqueront pas de vous raconter !